Le blog de Mam

2 juin 2016

Fabrice Bonnot, le Chef Lyonnais au grand cœur

Aujourd’hui, je rencontre Fabrice Bonnot, Chef Lyonnais installé depuis 12 ans au cœur de la ville. Il est à la tête de deux entités Lyonnaises.

Chef au grand cœur qui n’hésite pas à s’investir, il à depuis 2013 imaginé un rassemblement novateur autour d’une recette simple : la soupe

Il a su avec l’aide de son ami Michael Jones et bien d’autres artistes, organiser un événement populaire au cœur de notre belle ville de Lyon, Place de la République.

Il à baptisé cet événement : Soup’R’Bol.

Il était important pour lui, à l’aube de la quarantaine de se mobiliser et de se tourner vers ceux qui sont dans le besoin, grâce à son savoir faire culinaire.

Après un délicieux déjeuner dans son restaurant Acte I rue de la Charité, Fabrice se livre à quelques confidences exclusives…

 

Mam’ : « Fabrice, aujourd’hui quels sont tes projets »

Fabrice Bonnot : « J’avance en permanence avec des projets et des idées pleins la tête. C’est ce qui me permet d’avancer, d’aller chercher un peu l’attente des clients, ce qu’ils recherchent en venant au restaurant.

J’essaie d’être novateur car dans notre métier il faut être en avance ! C’est ce qui fait la force d’un chef d’entreprise et peut être même d’un chef d’entreprise de pouvoir essayer de nouvelles choses »

 

M’ : Quelles sont les nouvelles idées Chef ?

FB : Dans les idées nouvelles, ce que j’ai imaginé c’est un rassemblement qui aura lieu une fois par mois à partir du mois de Septembre, je vais organiser les 1ere rendez vous sur mon autre restaurant « ENTRACTE » (46 Rue Ferrandière). C’est un lieu assez petit, donc ces rendez-vous seront privatifs et limités à 15 place, et moi de mon coté je vais avoir 3 invités. Un artisan, un acteur de la ville et une personnalité connue (un artiste du show biz, un homme politique connu…)

L’idée sera de partager un moment simple autour de ma cuisine.

Je vais cuisiner mais je vais aussi venir à la table de mes invités et j’ai appelé ce rassemblement « à ma table ».

 

M’ : En fait tu invites les gens à venir manger à ta table

FB : Voilà, c’est ca ! Ca va être un moment à la fois simple, convivial mais ce que je souhaite c’est que ca soit un moment unique, que les gens s’en souviennent. Je veux que tout e monde puisse profiter de ce moment d’échange. Je voudrais que les gens viennent passer un moment exceptionnel de l’entrée au dessert !

 

M’ : Je crois que tu travailles sur quelque choses depuis un petit moment ? Dis nous en un peu plus

FB : Oui, j’ai un nouveau projet, ca fait déjà 2 ans que j’ai 4 dessinateurs qui travaillent dessus. Et ce nouveau projet va être une bande dessinée prévue pour le mois d’Avril prochain. Ce sera mon 4eme ouvrage mais sous forme de BD !

C’est assez marrant, c’est inattendu et curieux et je pense que l’idée est très bonne puisque je vais aller chercher un autre public plus jeune !

L’histoire est très sympa vous verrez !

 

M’ : Chef dévoile nous en un peu plus, ici en exclu

FB : Alors l’histoire va tourner autour de mon dessert phare depuis 12 ans qui est le Maxi Finger et Dépendances que les gens ont mis en avant parmis ma gamme de dessert.

C’est l’une des seules recettes que je n’ai jamais voulu donner à travers mes livres !

 

M’ : Pourquoi ?

FB : Tout simplement parce qu’il y a des recettes qui ne se donnent pas, qui viennent juste se partager à ma table. C’est une recette que j’ai toujours voulu garder pour moi parce que quand je donne une recette, je veux qu’elle soit réalisable pour tous et le Maxi Finger est assez technique.

 

M’ : Donc cette bande dessinée, il s’y passera quoi ?

FB : Et bien tout va se passer autour de ce Finger, il y a un grand industriel qui va vouloir me prendre ma recette et pour ca, il va devoir m’empoisonner. Et quand il va m’empoisonner je vais passer à travers un miroir, de l’autre côté du miroir et là, je vais arriver dans un monde de la bande dessinée ou je vais avoir des supers pouvoirs. Très vite je vais devoir comprendre quoi faire pour peut être revenir dans le monde réel ! Un monde ou l’on me cherche car personne ne sait ou je suis passé. Il y aura beaucoup d’inquiétude et une seule personne, un animal était là au moment de mon empoisonnement et a tout vu, c’est mon chien Sparrow !

Et en exclu je vous dévoile le titre de la BD qui s’appellera « La Bande à Bonnot »

 

M’ : J’adore l’idée !! Donc une bande dessinée en Avril, tu ne t’arretes pas la ?

FB : Non, je sors un objet collector en Novembre. Un objet qui va annoncer la bande dessinée, un très bel objet qui sera vendu avec les personnages de BD qui vont être annoncés. Il sera tiré à très peu d’exemplaires et sera vendu un petit peu partout ! La promotion de la bande dessinée commencera avec le lancement de cet objet collector !

M’ : Du coup, je me demande Chef si tu n’as pas peur d’en faire « beaucoup » ? Les gens ne vont il pas penser que tu en fait trop ? Et toi, n’as tu pas peur de te perdre ?

FB : Non non, je ne me perds pas, je sais ou je vais, je sais ce que je veux, depuis le début ! Dès que j’ai mis un premier pas dans ce métier, j’avais des objectifs.

Et c’est vrai, ca peut perturber ou déstabiliser certaines personnes, je le comprends. J’en ai conscience mais ca ne m’empêchera jamais d’avancer et de faire ce que j’ai envie de faire !

C’est sur d’être présent sur les radios, dans les journaux sur les plateaux TV. J’ai même poussé la chansonnette avec l’enregistrement en studio d’un single mais non, je n’ai pas peur de me perdre ! J’ai simplement envie de réaliser chaque choses a 100% car quand je m’investis, je le fait a fond et je donne tout !

Je peux comprendre que ca puisse déranger mais c’est plutôt bien quand on dérange ?

Dans tous les cas je suis fière de tout ce que je fais !

 

M’ : Ta famille, elle aussi doit être fière et je sais qu’elle tient une place importante dans ta vie !

FB : Ma famille à une des places les plus importante ! C’est mon équilibre et elle me soutient dans tous les moments de ma vie. Même si mon métier m’empêche d’être là dans tous les moments important de leur vie !

On sacrifie beaucoup de choses quand on est Chef, mais j’ai la chance de faire le métier que j’aime avec passion et mon épouse et mes enfants l’ont bien compris et c’est ce qui me permet d’être plus serein, de m ‘épanouir et me faire plaisir !

Leur avis est très important pour moi !

 

M’ : Je sais que tu transmets beaucoup que ce soit à tes équipes ou à tes proches, penses tu qu’une de tes filles pourrait prendre ta relève ?

FB : …

M’ : Est ce que tu aimerais ?

FB : Je ne sais pas si j’aimerai… ce que je veux c’est que mes filles puissent s’épanouir autant que moi je m’épanouis dans mon métier aujourd’hui.

Je leur souhaite de trouver leur voie, mais pour le moment elles n’ont pas choisi ce chemin. Il n’y a peut être que ma petite dernière Solis qui m’en parle, mais je n’espère qu’une chose c’est qu’à un moment elle me dise qu’elle souhaite faire autre choses (rires)

Mais pour l’instant c’est pas du tout le cas, car elle adore la pâtisserie ! Si elle suivait mon chemin, ca serait la plus belle des surprises !

M’ : Alors affaire a suivre ! C’est vrai que les femmes de ta vie sont vraiment présentes à tes cotés ! Sur chacun de tes événements ont peut les voir !

FB : Oui, elles sont là et en même temps très discrètes ! C’est important pour moi de les avoir à mes côtés.

 

M’ : Alors si on revient un peu sur ton actualité, aujourd’hui tu as les Restaurant l’Entracte, Cuisine et Dépendances, L’appart 68.. Ou vas tu t’arrêter ?

FB : J’ai la chance d’être bien entouré avec Cédric qui est aux commandes de l’Entracte, Sylvain qui me seconde ici chez Cuisine et Dépendances, mais j’ai encore une petite idée derrière la tête mais je ne dis rien pour le moment….

M’ : Alors je reviendrais pour une autre interview ! c’est vrai que c’est super de voir les mêmes personnes t’entourer depuis 12 ans !

FB : Oui, il y a un noyau dur, mais c’est vrai qu’à un moment ou un autre certains bons éléments s’en vont pour apprendre ce qui se passe ailleurs et c’est normal !

M’ : Qu’est ce qu’on peut te souhaiter aujourd’hui ? Un étoile ?

FB : C’est marrant tu me parles d’étoile, mais j’ai déjà mon étoile qui me suis depuis longtemps, je suis quelqu’un de croyant et mon papa m’accompagne depuis 10 ans. Il nous a quitté mais je sais qu’il est à mes côtés et ça me permet d’avancer !

Cette année j ‘ai quand même eu la chance d’entrer aux toques blanches, je suis entré maitre cuisinier de France qui est un rassemblement de 600 Chefs français et c’est très enrichissant ! Et puis il y à le titre de maitre restaurateur que je repasse dans quelques jours puisqu’il est reconduit tous les 4 ans.

J’ai la chance aussi d’avoir des clients fidèles et c’est très important ! Mes clients sont importants pour moi et j’essaie de leur rendre en étant proches d’eux et accessible ! Je sors de ma cuisine d’ailleurs afin d’être en salle avec eux, j’accueille mes clients, je peux même prendre les commandes afin de partager un moment privilégié ! Il faut sortir de ses cuisines et aller à la rencontre des clients ! Je le dis pour la nouvelle génération ! Il est fini le temps ou le Chef restait derrières ses fourneaux !

 

M’ : Justement cette nouvelle génération elle est là ! Top chef vient de se terminer, est ce que tu encourages les jeunes à participer à ce genre d’émission ?

FB : Bien sur ! Je suis admiratif ! Les défis sont assez pointus et les conditions pas toujours faciles ! Mais tous ceux que se sentent capable de le faire, je les encourage ! Ces émissions montrent le travail qu’il y a sur UNE assiette !

 

FB : D’ailleurs je me rappel de ton passage à un diner presque parfait !

En tous cas Mam’, je tiens à te dire un petit mot et un petit message, il y a une amitié installée depuis un certain nombres d’années, qui dure, qui est fidèle !

Pour moi ce sont des moment qui sont importants, je n’ai pas choisi n’importe qui pour cette rencontre. C’était important pour moi de dévoiler certaines choses avec toi et à travers ce petit message simplement te remercier de tout ce que tu fais avec moi. Tu m’accompagnes sur plein de projets que ca soit le Soup’R’Bol ou mon événement avec les jeunes d’une école de commerce, tu étais la pour animer ces soirées et cest extraordinaire parce que tout le temps tu me dis moi !

Alors simplement merci !

M’ : Moi je suis ravie d’avoir eu ses confidences !

 

 

 

 

 

Crédit photos : Arnaud Iracane

Retrouvez les restaurants de Fabrice Bonnot ici

0 COMMENTAIRE(S)

VOTRE COMMENTAIRE